fbpx

Les Principaux Mouvements Littéraires

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on email

Les Principaux Mouvements Littéraires

16ème siècle

La Pléiade : courant poétique formé par un groupe de 7 poètes

  • Principes : renouvellement de la poésie française ; volonté de donner à la langue française des chefs-d’œuvre dignes des Grecs et des Latins
  • Thèmes : sentiment amoureux, fuite du temps, mythologie
  • Formes : sonnets, odes, allégories, métaphores -> rythme et musicalité
  • Poètes de la Pléiade : Du Bellay (1522 – 1560) – Ronsard (1524 – 155)

L’Humanisme : mouvement intellectuel européen de la Renaissance, né en Italie, qui met l’homme au centre de ses préoccupations

  • Principes : rejet du Moyen-Âge, admiration pour l’Antiquité, foi en l’homme (au centre)
  • Thèmes : éducation et pédagogie, religion, politique, sciences et arts
  • Ecrivains de la Renaissance : Rabelais (1494 – 1553), Montaigne (1533 – 1592)

17ème siècle

Le Baroque : conception artistique née dès la fin du 16ème siècle

  • Thèmes : l’instabilité, l’apparence, l’illusion, les motifs de l’eau, de la fumée, du miroir
  • Formes : la métamorphose, le théâtre dans le théâtre, les hyperboles, les antithèses, les périphrases, les métaphores
  • Ecrivains baroques : Saint-Amand (1594 – 1661), Cyrano de Bergerac (1619 – 1655)

Le Classicisme :  idéal esthétique et humain représenté par les écrivains de la seconde moitié du  17ème siècle. (génération de 1660-1680)

  • Principes : imitation des Anciens (grecs et latins) pour modèles, souci de l’ordre de la raison et de la perfection, volonté de plaire et d’instruire le public
  • Formes : maximes, petites comédies, théâtre
  • Ecrivains classiques : La Fontaine, Racine, Molière

18ème siècle

Le Mouvement des Lumières : mouvement d’idées qui s’exprime depuis la fin du 17ème siècle mais qui prend toute son ampleur avec l’Encyclopédie (1751 – 1772)

  • Principes : développement des connaissances, émancipation de la pensée, foi dans le progrès, primauté de la pensée rationnelle appliquée aux sciences mais aussi aux domaines religieux, politique et social
  • Thèmes : critique des préjugés, lutte contre la superstition et le fanatisme, anticléricalisme, tolérance et liberté, recherche du bonheur
  • Formes : essais, contes, romains, articles de dictionnaire, discours… prédilection pour le registre ironique
  • Ecrivains des Lumières : Montesquieu (1689-1755), Rousseau (1717-1778), Diderot (1713-1784)

19ème siècle

Le Romantisme : mouvement artistique et littéraire, conçu comme une rupture avec les règles, le goût et le Beau classiques, amorcé dès la fin du 18ème siècle par le courant  sensible (inspiré par Rousseau), il domine les années 1820-1850  [partie manquante]

Le Réalisme : courant artistique qui se développe entre 1848 et 1890 en réaction contre l’idéalisme et le lyrisme du Romantisme

  • Principes : reproduction la plus fidèle possible de la réalité, méthodes expérimentales, philosophie positiviste (comme un scientifique)
  • Thèmes : l’influence d’un milieu sur l’individu, mœurs d’une époque, d’une classe, vie urbaine, vie provinciale, misères sociales et ascension sociale.
  • Formes : cycle romanesque couvrant plusieurs générations (Les Rougon-Macquart de Zola), description du milieu, vocabulaire technique, langage parlé ou populaire, métaphores.
  • Ecrivains naturalistes : Zola (1840-1902), Maupassant (1850-1893)

20ème siècle

Le Surréalisme : mouvement esthétique qui naît au lendemain de la Première Guerre Mondiale

  • Principes : expression de l’Inconscient, rôle du hasard et des associations fortuites dans la création artistique, refus des catégories traditionnelles, art comme instrument de libération et de révolution par rapport aux conventions traditionnelles
  • Thèmes : l’amour fou et la femme, la révolte, la magie des villes, rencontres insolites, l’inconscient, le rêve, l’imagination, les phénomènes paranormaux.
  • Formes : poèmes, écriture automatique, jeux surréalistes, collages, calligrammes
  • Ecrivains surréalistes : Aragon (1897-1982), Eluard (1895-1952)

L’Absurde : notion philosophique issue de l’Existentialisme, illustrée dans les années 1940 dans les œuvres qui expriment l’absurdité de la condition humaine et l’étrangeté de l’homme.

  • Romanciers de l’absurde : Camus, l’Etranger (1942), Sartre, La Nausée (1938)
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on email

Articles similaires

Laisser un commentaire

Abonnez-vous pour recevoir les infos en temps réels

Orientations

Formation