Samabac

Université de Ziguinchor : vers l’annulation de l’année académique

L’annulation pure et simple de l’année universitaire 2019-2020 sans conséquences administratives pour les étudiants. C’est une des propositions faites à Cheikh Oumar Hanne, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, lors de sa visite hier jeudi, 4 juin, à l’UASZ.

En effet, Ndiémé Sow, Secrétaire générale de la section SAES, a d’abord proposé « une rentrée en octobre, et que cette année ne soit pas comptabilisée comme une année de redoublement chez les étudiants. Parce que ce serait injuste que les étudiants paient les pots qu’ils n’ont pas cassés. » Ensuite, elle recommande « de mettre cette période-là à profit pour terminer les chantiers, avancer sur les infrastructures. » Et enfin, propose-t-elle, « qu’on ne reçoive pas de nouveaux bacheliers pour l’année 2020-2021. »

À l’exception de l’Unité de formation et de recherche (UFR) Santé, les conditions ne sont pas réunies pour une reprise, acquiescent les étudiants. Pour qui, il n’est pas question de reprendre les cours dans les conditions où les travaux sont inachevés, et les inscriptions pas encore bouclées : « Nous sommes vraiment désolés de vous le dire mais il est impossible de faire ce que vous nous demandez. Jusqu’à présent, on n’a pas terminé de s’inscrire, et la majorité des étudiants n’ont pas reçu leurs bourses. Si vous dites qu’on va faire les cours en ligne, comment on va faire avec la connexion. Nous savons tous qu’ici au Sénégal la majorité des étudiants en L1, et L2, n’ont pas d’ordinateur. »

En face, la tutelle a affiché son ouverture à tenir compte de ces propositions. Non sans poser de conditions. Car a-t-il répondu : « Nous ne sommes pas contre mais il faut que ça soit validé par les instances académiques. Maintenant, nous considérons que si on reporte la rentrée jusqu’en octobre, nous demanderons aussi qu’au 31 juillet 2021 que tout soit bouclé. Et nous sommes d’accord pour que l’année ne soit pas considérée comme un redoublement pour les étudiants. Pour ça, vous avez mon accord on n’orientera pas de bacheliers à (l’UASZ) sauf à la demande express d’un établissement ».

A LIRE :  L’école sénégalaise face à la Covid-19: Nécessité d’une année blanche ou d’une révision intelligente du calendrier scolaire (Baba Mbaye)
Publicité

Commenter

Laisser un commentaire

A TÉLÉCHARGER

TÉLÉCHARGER LES ANNALES