Une si longue note aux Bacheliers (Par Le Petit Sénégalais)

Une si longue note aux Bacheliers
De la Part d’un Petit Sénégalais
Aurais-je besoin de vous dire encore FELICITATIONS ? Bien sur que OUI, parce que vous le méritez. Sauf que ce n’est pas le but de ma note d’aujourd’hui. Tout le monde sait que vous avez mérité votre réussite.
 
Maintenant que vous avez votre Bac ! Trêve de commentaires sur l’examen, parlons de ce qui vous attend encore :
 
Vous êtes plus de 70 000 bacheliers et chacun veut faire une bonne formation et réussir, sans compter les quelques 200 000 étudiants actuels. Alors si vous ne choisissez pas le chemin qu’il vous faut, vous emprunterez le chemin des autres, ce qui ne vous mènera pas au bon port.
 
On ne vous fait pas peur, on vous dit la vérité : L’université ne fait pas de cadeaux. De très bons élèves du lycée, avec des mentions au bac, y ont échoué.
 
On préfère souvent ne rien vous dire et vous laisser découvrir les choses par vous même, mais non. Cette année, je vous (re)dis tout avant même l’ouverture des orientations.
 
Si vous ne prenez pas le temps nécessaire pour bien choisir votre orientation universitaire, je vous garantis que vous allez un jour prendre un temps de plus pour regretter cela.
 
C’est dur à entendre mais c’est la réalité de système : Au Sénégal, aucune formation, aucune université ne peut à 100% vous garantir une bonne carrière. Même ceux qui sortent de l’université avec des mentions Bien et Très Bien sur leur diplômes ont de sérieux problèmes pour être insérés dans le milieu professionnel.
 
Pour le peu d’entreprises qui recrutent, pour les rares postes vacantes dans l’administration, etc, il faut connaitre quelqu’un qui connait quelqu’un qui est le quelqu’un d’un haut responsable. (Je prie pour qu’à votre sortie de l’université, vous ne trouverez plus ce système qui ne récompense pas le mérite).
 
En attendant cela, revenons dans le campus. Ici c’est comme dans la vie quotidienne, vous allez y trouver tout type de personne : Ceux et celles venus juste pour les études, les autres venus pour autres choses, vraiment autres choses. Il y a les gentils et les méchants, les meilleurs et les pires, certains vont y réussir la tête haute, d’autres ne font pas y terminer leur 1ère année.
 
Il y a par exemple, ces gentils étudiants qui vont vous accueillir, vous guider, ils peuvent même vous loger sans rien attendre en retour . OUI, il y a des gens comme ça.
 
Il y a aussi les truands (J’essaie de ne pas être sévère, mais ce n’est pas le terme que je voulais utiliser). Eux, là seule chose qu’ils voient en vous c’est que vous êtes une cible : un bachelier qui débarque et qui ne connait rien à la Fac. Ils vont vous soutirer de l’argent, vous faire payer des choses dont vous n’avez pas besoin, vous vendre ce qui est en général gratuit. Mesquins qu’ils sont, ils peuvent même vous arnaquer avec votre bourse. (Les truands, excusez-moi, si je détruis votre marché. Je n’ai rien contre vous, mais je dois aussi protéger mes frères et sœurs)
 
Le grand soucis, c’est que ces 2 types d’étudiants sont un peu partout dans la campus. C’est à vous d’être vraiment prudents.
Ici, que vous soyez à l’UCAD ou à l’UGB, à Thiès ou à Bambey, étudiants de l’UASZ ou de l’USSEIN, admis à l’UAM ou orientés à l’UVS, vous êtes votre seul et unique responsable. Il n’y a plus papa ou maman qui vous réveille à 7h pour vous donner le petit déjeuner, Les amphis ne sont pas comparables aux salles de classes du lycée, Le système de passage n’est pas le même, les cours changent, le décor aussi. Vous devez souvent (pour ne pas dire toujours) faire le rang pour aller au restaurant, à la BU, pendant les inscriptions, etc.
 
A cet instant de ma note, je me suis moi même posé une question : Ne suis-je pas en train de faire peur ou de décourager quelques 70 000 heureux bacheliers actuellement en vacances ?
La réponse est bien sur NON. Votre ami a juste préféré vous dire la réalité, tout de suite afin que vous puissiez prendre les devants.
 
Alors comment prendre SES devants ?
 
1. Soyez vous même durant tout le processus des orientations
Etre vous-même signifie dans ce cas : Faire un choix PAR vous-même et POUR vous-même. C’est pas parce que votre proche ami va faire le droit, que vous devez vous aussi aller à la FSJP. Ce n’est pas parce que votre frère a réussi en médecine que vous devez coûte que coûte choisir l’UFR de santé. Ce n’est pas non plus par ce que la fille du voisin a échoué en lettres modernes que vous ne devez pas prendre cette filière.
 
Des plateformes comme Meilleure École du Sénégal, Infoetudes.com, Sama Bac, educationsn.com, Temple Éducatif, etc peuvent vous guider en vous donnant toutes les informations sur les formations et les exigences, mais le dernier choix vous revient. Si vous faites un mauvais choix, vous risquez de perdre tout courage de vous lever le matin pour aller aux cours. Pour la plupart d’entrée vous, vos 40 prochaines années vont dépendre du choix que vous allez faire. A moins que vous soyez comme bon nombre de ces étudiants qui, après 2 à 3 ans, ont fini par faire une réorientation en acceptant d’encaisser quelques années de retard.
 
2. Vous n’êtes pas seuls : Soyez responsables et prenez votre cursus en main.
Partout dans la vie, il faut savoir ce que vous voulez et être prêt à vous battre pour l’avoir. Vous serez à l’université pour apprendre. Alors limitez les divertissements, n’entrez pas dans certaines activités qui ne vous honorent pas. Vous quitez souvent vos familles où Papa et Maman attendent votre réussite, à coté, il y a ceux qui vous découragent, d’autre qui vous mettent des bâtons dans les roues, d’autres n’attendent que votre échec pour dire : je le savais.
Même si vous êtes seul contre tous, battez-vous toujours, toujours encore, jusqu’à ce que vous obteniez ce que vous voulez. Pour l’obtenir, trouvez les bonnes réponses à ces 3 questions : (1) Qui êtes vous ?, (2) D’où venez vous ? et (3) que voulez-vous ?
 
3. Soyez des solutions aux problèmes.
Durant votre cursus, vous allez peut-être faire face à de nombreux problèmes, des soucis qui peuvent parfois vous dépasser. C’est dans ces genres de moment que vous allez montrer à tous que vous êtes toujours le CHAMPION qui a réussi son BAC en pleine pandémie de la #Covid19. #Samabac vous a toujours nommés “Champions”, et bien sachez qu’un champion ne lâche rien, même après une victoire.
 
En plus de cela, nous comptons sur vous pour être cette jeunesse dont le pays à besoin, une jeunesse active, forte et travailleuse. Notre pays rencontre pas mal de problème, mais je suis convaincu que nous LES JEUNES faisons partie DES SOLUTIONS. Pour matérialiser ceci, nous devons d’abord y croire et agir. Cela commence MAINTENANT !
 
Sur ce, je vous souhaite un plein succès pour tous vos projets. Faites ce que vous avez à faire et laisser le reste entre les bonnes mains de notre créateur, Allah !
 
De la part d’un Petit Sénégalais
 
Bara Diaw (bara@samabac.com)

A ne pas rater ...

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire ...

A LA UNE

Etudier à l'étranger

Etudier au Maroc

Etudier au Sénégal

Etudier en Chine

Etudier en France

Etudier en Allemagne

Etudier au Canada

Etudier en Belgique

Etudier aux USA

Etudier en Roumanie

Etudier en Angleterre

GRATUIT

EPREUVES CONCOURS

Téléchargez gratuitement plus de 500 anciennes épreuves de concours en PDF

Télécharger

La lecture continue ...

Bienvenue