Dissertation corrigé sur l’étude monographique de la France et l’Allemagne-TL et TS

Dissertation corrigé sur l’étude monographique de la France et l’Allemagne-TL et TS

L’Allemagne est généralement considérée comme l’une des locomotives de l’Union européenne.

Ce point de vue vous parait – il justifié ?

Illustrez vos arguments par des exemples précis tirés à la fois de la structure économique de ce pays et de son rôle dans la construction européenne.

Corrigée

INTRODUCTION

Au cœur du continent européen entre la France et l’Europe Centrale, l’Allemagne, avec ses 357 030 Km² s’articule autour du Rhin à l’ouest et s’étend à l’est jusqu’aux frontières de la Pologne et de la République Tchèque. Ce pays a connu des bouleversements considérables au 20e siècle. Occupée par les alliés après la capitulation en 1945, l’Allemagne est divisée en deux états rivaux jusqu’en 1990. La situation catastrophique après la guerre ne semble pas avoir fonctionné comme un dépressif pour l’Allemagne mais plutôt comme un stimulant, au point d’être un cofondateur de la CEE puis de l’UE, le pivot de la construction européenne.

DÉVELOPPEMENT

 DES EXEMPLES TIRES DE LA STRUCTURE ECONOMIQUE

  • Une agriculture, à l’est comme à l’ouest performante malgré le handicap constitué par des hivers rudes et des sols médiocres du nord et des montagnes : le degré de mécanisation, le niveau de formation professionnelle et les rendements y sont très élevés. La réussite de l’agriculture s’explique par un environnement scientifique et individuel qui assure son efficacité ; des aides qui assurent dans l’ensemble de bons revenus à une majorité d’exploitants, la politique agricole commune de l’UE.
  • L’industrie constitue le pilier de la puissance économique et possède des atouts structurels. Elle est constituée à la fois par de très grands groupes (à l’échelle nationale et mondiale), aux activités extrêmement diversifiées et aux assises financières solides, et par un grand nombre de PME très dynamiques. Depuis la révolution industrielle, les milieux d’affaires allemands ont bâti de puissants empires ; les Konzerns : exemple : le groupe Krupp – Hoesch a des participations dans plus de 130 sociétés en Allemagne et à l’étranger, et détient la totalité des actions dans la moitié d’entre elles. A coté, les nombreuses PME familiales constituent un moteur pour l’innovation et l’exploitation. Un fort taux d’investissement est consacré à la recherche – développement permettant une adaptation constante au progrès technologique et à la demande des consommateurs.
  • L’Allemagne a connu ces dernières décennies une forte tertiairisation menée par la Bundesbank a contribué à faire du Deutsche Mark (DM) une monnaie forte. Le 1erjanvier 2002, l’Euro est devenue la monnaie officielle de l’Allemagne. Le système allemand est celui de la banque universelle : tout établissement possédant le statut bancaire peut réaliser toutes les opérations financières. Les grandes banques sont très engagées dans l’économie productive et sont actionnaires des grandes sociétés industrielles et commerciales. Les banques populaires fonctionnant en coopératives, tissent le réseau bancaire le plus dense d’Europe. Après l’acquisition en novembre 1998 de la banque américaine Bankers Trust, la Deutsche Bank est devenue le premier groupe bancaire mondial. L’organisation boursière est également décentralisée : 8 bourses contribuent au financement des entreprises régionales. En juillet1998, l’accord signé entre le London Stock Exchange et la Deutsche Börse a permis la création du premier marché boursier européen.
  • Un système de communication performant. Les infrastructures sont à la hauteur de ce profil : excellent réseau autoroutier, réseau ferroviaire équilibré et complet, laissant peu de « vides ». Les liaisons aériennes régionales se développent fortement pour relier les villes et soutenir l’essor économique
  • Un géant commercial : la puissance économique de l’Allemagne repose en grande partie sur sa très forte intégration à l’économie mondiale. Le commerce extérieur contribue largement au PIB et l’Allemagne est la 1renation commerciale au monde, celle qui exporte le plus de marchandises. Depuis le début des années 50, la balance commerciale est excédentaire (155,6 milliards de dollars en 2004).
  • Outre l’afflux de capitaux étrangers, l’Allemagne bénéficie d’un important apport de main d’œuvre (allemands réfugiés ou expulsés) et d’une conjoncture économique favorable. L’expansion de l’industrie allemande, soutenue par un secteur bancaire très puissant s’est réalisée dans le cadre organisé par l’Etat qui n’intervient que pour créer les conditions d’une croissance équilibrée. L’Etat encourage l’investissement, régule les flux économiques et lutte contre les inégalités sociales engendrées par le système, la politique monétaire visant en priorité à assurer la stabilité de la monnaie.

A ces exemples tirés de la structure économique s’ajoutent des aspects du modèle économique allemand

 la recherche de la productivité obtenue en conciliant économie de marché et paix sociale

 la tradition de partenariat entre les syndicats et le patronat dans le cadre de la cogestion, clé de voûte du système et qui permet de maintenir une relative paix sociale.

 Une liaison banques – industries qui limite aujourd’hui la pénétration du capital étranger

 L’image d’une Allemagne industrielle bâtie sur des produits de qualité irréprochable respectant les normes très sévères qui font la référence et assurent le prestige des produits « Made in Deutschland » • Le modèle économique allemand a fait ses preuves. Il a permis à ce pays de se hisser au 1er rang européen et au 3e rang mondial des puissances mondiales, et joue un rôle important dans la construction européenne.

DES EXEMPLES DE SON RÔLE DANS LA CONSTRUCTION DE L’EUROPE

  • Position géographique : le territoire est compact et occupe une position de carrefour au centre de l’Europe. La réunification a non seulement recentré le pays à l’Est, mais a rouvert des axes traditionnels : l’adhésion de la Suède, de Finlande et de l’Autriche à l’UE conforte cette tendance et l’intégration de la Pologne, de la république Tchèque et dans une moindre mesure des pays de l’Est de l’Europe souligne la place centrale de l’Allemagne dans le dispositif de l’élargissement de l’UE. Cette position est confortée par un réseau de transport interconnecté avec ceux des pays voisins de L’UE et participent ainsi à l’aménagement de l’espace à l’échelle continentale. Rôle de carrefour mais aussi de transit pour les échanges venant de la Russie et de la Mer du Nord.
  • Avec 83M d’hts, L’Allemagne est le pays le plus peuplé d’Europe. Population alimentée par des flux d’origine diverse faisant de l’Allemagne, le premier pays d’accueil, loin devant la France, au moment où l’UE a besoin de sang neuf pour redynamiser une population vieillissante.
  • Cofondateur de la CEE puis de l’UE : c’est le rapprochement politique franco-allemand qui a permis la création en 1951 de la CECA, 1reétape de la construction européenne. La CECA s’est appuyée en grande partie sur les importantes productions de charbon, d’acier et de fer des riches bassins du Nord ouest de l’Allemagne.
  • L’Allemagne à elle seule fournit plus du quart du PIB total de l’Union. Elle contribue pour le tiers au budget de la « politique de cohésion » et de développement régional au sein de l’Union.
  • Grâce aux géants allemands : BASF, HOECHT, BAYER… que l’industrie chimique de l’UE est la 1redu monde.
  • Géant commercial, 60% de ses échanges se font ave ses partenaires de l’UE. Le solde commercial est traditionnellement élevé et depuis 1990, son évolution est intéressante permettant à l’Allemagne de contribuer pour une part importante au budget de l’UE.
  • Les firmes allemandes investissent beaucoup à l’étranger et en premier lieu dans l’UE où un cycle de délocalisation est entamé notamment vers les PECO où le coût de la main d’œuvre est moins élevé qu’en Allemagne.
  • La politique monétaire menée par la Bundesbank a contribué à faire du DM une monnaie forte qui a participé pour les deux tiers à la fixation de la parité de l’Euro après le traité de Maastricht.

CONCLUSION

  • Première puissance européenne et troisième économie mondiale, l’Allemagne est non seulement le pivot mais aussi l’une des locomotives de l’Union européenne. La position géographique au cœur de l’Europe est la parfaite organisation économique ont permis à l’Allemagne, malgré son passé tragique de jouer très tôt dans la construction européenne. L’UE est aujourd’hui l’une des premières puissances commerciales du monde avec environ 40ù des échanges mondiaux.
  • Cependant de nombreux défis pointent à l’horizon dans la perspective de l’élargissement de l’Union, l’Allemagne saura t-elle comme par le passé, contribuer à les relever ?

A ne pas rater ...

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LA UNE

Etudier à l'étranger

Etudier au Maroc

Etudier au Sénégal

Etudier en Chine

Etudier en France

Etudier en Allemagne

Etudier au Canada

Etudier en Belgique

Etudier aux USA

Etudier en Roumanie

Etudier en Angleterre

GRATUIT

EPREUVES CONCOURS

Téléchargez gratuitement plus de 500 anciennes épreuves de concours en PDF

Télécharger

La lecture continue ...

Bienvenue