Tout savoir sur les master : Admission, Programmes et Professionnalisation

Accessibles à bac + 3, les masters associent savoirs académiques, professionnalisation et recherche. Organisés en domaines, mentions et parcours, ils permettent de s’insérer dans de nombreux secteurs d’activité.

ADMISSION

Le master est ouvert aux étudiants ayant validé 180 crédits ECTS dans la limite des places disponibles.

Le portail des universités permet de prendre connaissance du calendrier d’inscription, des modalités de recrutement, des licences conseillées, voire des capacités d’accueil de chaque formation.

L’accès en 1re année de master (dite M1) est sélectif dans les établissements ayant fixé des capacités d’accueil. Le recrutement se fait sur concours et/ou examen du dossier, complété éventuellement par un entretien. L’attention est portée sur le parcours de formation suivi (la mention pour la licence ou la spécialité pour un diplôme reconnu équivalent), la cohérence du projet professionnel et les motivations du candidat ou de la candidate.

Les étudiants postulent sur le site de l’université délivrant le(s) master(s) envisagé(s). Sans réponse positive à l’ensemble des candidatures, ils peuvent saisir le recteur de région académique sur le portail, en respectant certains délais. Au moins trois propositions d’admission en master, en lien avec leur parcours personnel et leur projet professionnel, leur seront soumises. L’une au moins des trois propositions concernera en priorité l’université dans laquelle l’étudiant ou l’étudiante a obtenu sa licence ou, à défaut, un établissement de la région académique.

L’accès en 2e année (dite M2) devient automatique pour les étudiants ayant validé leur M1 dans le même établissement l’année précédente, dans la même mention. Cependant, à titre dérogatoire, certaines masters continuent de recruter à l’entrée en M2.

La sélection est autorisée en cas de changement de mention entre M1 et M2, au sein d’un même établissement, et en cas de changement d’établissement pour l’inscription en M2.

ORGANISATION DES ÉTUDES

Durée

Le master se prépare en 2 ans, principalement à l’université, au sein d’une UFR (unité de formation et de recherche), et dans d’autres établissements d’enseignement supérieur habilités à délivrer le diplôme.

Organisation des études

Le master est organisé sur 4 semestres en unités d’enseignements capitalisables.

Les masters se déclinent en domaines et en mentions. D’un semestre à l’autre, l’étudiant/e construit son projet professionnel en choisissant un parcours de formation. Des passerelles peuvent être aménagées entre les différents parcours proposés par l’université.

Le master comporte des parcours types constitués d’UE (unités d’enseignement) obligatoires, optionnelles et, le cas échéant, libres.

L’organisation des études varie selon l’université. Parfois, le parcours de formation est organisé en 2 années avec une spécialisation progressive. Dans certaines universités, un tronc commun est proposé en M1 et mène à différents parcours de spécialisation en M2, certains ayant pour objectif un accès direct à l’emploi, d’autres une préparation à la recherche. Ailleurs, c’est au 4e semestre ou au cours du stage de M2 que la distinction s’opère.

Certains masters sont préparés sous contrat d’apprentissage, en alternant des périodes de cours avec le travail en entreprise.

Les étudiants peuvent effectuer un semestre d’études ou un stage à l’étranger pendant le master.

Rythme de travail

Le master suppose beaucoup de travail personnel, notamment pour le mémoire.

Dans la semaine, les cours magistraux en amphi alternent avec des TP (travaux pratiques) et/ou TD (dirigés). D’autres modalités pédagogiques s’appuyant sur le numérique peuvent être proposées.

Le nombre de crédits ECTS par UE est défini sur la base de la charge de travail requise par l’étudiant/e pour la valider. En incluant le nombre d’heures d’enseignement et le travail en autonomie, celle-ci représente 25 à 30 heures hebdomadaires.

Au programme

S’appuyant sur la recherche, les masters permettent d’acquérir de solides compétences professionnelles dans le cadre d’un parcours de spécialisation.

Du droit aux sciences en passant par l’environnement, le management ou les relations internationales, les domaines couverts par les masters sont multiples.

La formation comprend des enseignements théoriques, méthodologiques et appliqués, auxquels s’ajoutent un ou plusieurs stages en entreprise ou en laboratoire. Elle comprend également des enseignements en langues étrangères, une initiation à la recherche et, notamment, la rédaction d’un mémoire ou d’autres travaux d’études personnels.

Au sein de chaque mention de master, l’université propose aux étudiants des parcours de spécialisation, comme ceux dédiés aux métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation.

Des périodes de mobilité internationale peuvent être prévues. Certains masters sont même organisés en partenariat avec un établissement supérieur étranger. Le diplôme conjoint alors délivré est reconnu en France comme dans le ou les pays partenaires.

Professionnalisation

Stages et modules de formation permettent de se familiariser avec le monde professionnel. La formation prévoit un ou plusieurs stages en entreprise ou en laboratoire.

L’apprentissage, qui permet de préparer un diplôme tout en travaillant, est proposé en master.

VALIDATION DES ÉTUDES

La validation des études s’effectue par un contrôle continu, un  examen final, ou en combinant l’un et l’autre.

Chaque UE a une valeur définie en crédits ECTS. Le master correspond à 120 crédits capitalisables, c’est-à-dire définitivement acquis une fois validés. Ainsi, il est toujours possible, après une interruption, de reprendre des études là où on les avait laissées. Ces crédits sont également transférables dans les autres pays utilisant le système LMD.

Le semestre est validé par 30 crédits ECTS si l’étudiant obtient 10/20 de moyenne sur l’ensemble des UE du semestre, une note supérieure à 10 pouvant compenser une note inférieure à 10. La période de stage est évaluée à l’oral.

Diplôme
Le master est un diplôme national, ce qui atteste de la qualité de la formation. Il a la même valeur quelle que soit l’université qui le délivre. Il confère le grade de master, niveau de référence identique à toute université utilisant le système LMD.

QUE FAIRE APRÈS UN MASTER ?

Selon le parcours, le master permet l’accès direct à un emploi ou la poursuite d’études dans le domaine de la recherche.

Insertion professionnelle

Le niveau bac + 5 est très apprécié sur le marché du travail. Les conditions d’accès à un emploi varient selon la spécialité du master.

Poursuite d’études

À l’université, les titulaires d’un master peuvent poursuivre en doctorat (3 ans d’études supplémentaires) pour devenir chercheurs. Accès sur dossier et entretien.

Il est également possible de rejoindre une école pour acquérir une spécialisation plus pointue ou une autre compétence. Accès sur épreuves et entretien.

Commenter

Laisser un commentaire ...

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 7 726 autres abonnés