Actualités Parcours

Mr Lamine Gueye quitte UADB pour ANAQ-SUP

Le Recteur Lamine GUEYE Nouveau Maître de la Qualité.

Son départ prochain de l’UAD suscite déjà des avis. Pour d’aucuns après de si belles années de réalisations, l’heure est venue de relever d’autres challenges, tandis que pour d’autres, ce serviteur inlassable devrait poursuivre l’excellent travail fait jusqu’ici.

En tout cas, même si les hommes passent et que les institutions demeurent, Monsieur Lamine Guèye a fait de son passage à l’UAD un éclatant succès. Généreux dans l’effort, courtois, manager et juste, il a relevé des défis grâce à une approche inclusive et efficiente.

Le recteur Lamine Guèye va prendre les commandes de l’ANAQ-Sup, poursuivant un parcours très honorable.

L’Autorité nationale d’Assurance Qualité de l’Enseignement supérieur (ANAQ-SUP) du Ministère de l’Enseignement supérieur de la Recherche et de l’Innovation a un nouveau patron. Le professeur Lamine Guèye précédemment recteur de l’UAD est affecté à Dakar.

Son passage à Bambey reste une feuille de route déroulée et accomplie, au grand bonheur des autorités étatiques, des étudiants et autres personnels. Celui qui est évalué comme l’un des meilleurs recteurs du Sénégal sort par la grande porte, avec le sentiment de devoir honorablement effectuer.

Le conseil des Ministres du 17 juillet a promu le recteur au poste de Secrétaire exécutif de l’Autorité nationale d’Assurance Qualité de l’Enseignement supérieur (ANAQ-SUP) du Ministère de l’Enseignement supérieur. Monsieur Lamine GUEYE, natif de Diourbel désormais ex-Recteur, Président de l’Assemblée de Université de Bambey, est un homme du sérail.

Un universitaire émérite qui a occupé des fonctions assez prestigieuses comme Recteur de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis Sénégal, entre 2012 et 2014, poste qu’il hérite après la nomination du Professeur Mary Teuw Niane, ancien recteur de l’UGB.
Le Professeur Lamine Guèye a eu le gros challenge de premier Directeur de l’UFR des Sciences de la Santé, Université Gaston Berger de Saint-Louis de juillet 2010-2012. Pourtant rien ne présageait que ce scientifique allait occuper les destinées de deux rectorats publics. En effet, cet expert scientifique des projets de recherche au Ministère français des affaires étrangères et à l’Union européenne a su mettre le patriotisme au-devant de ces principes. Ce professeur titulaire de physiologie depuis juillet 2003, était l’un des experts sénégalais bien connu dans l’échiquier européen pour avoir contribué à l’élaboration de plans stratégiques et de développement sanitaire pour l’Afrique.

A ce mérite il fut, directeur-adjoint de l’Unité mixte internationale de recherche 3189. Cette kyrielle d’instituts de recherches est composée de CNRS-UCAD-UGB-CNRST-USTTB depuis 2009.
Ce praticien hospitalier neurophysiologiste, connu et reconnu par les populations sénégalaises et du monde, car étant un brillant neurologue ayant servi avec disponibilité et générosité au centre hospitalier Universitaire de Fann puis au centre Hospitalier Régional de Saint-Louis, pouvait être un cadre valable au ministre de la santé et de l’action sociale, car médecin de formation.
Il est vrai que l’un des plus valeureux agrégés au Cames (concours africain et malgache de l’enseignement supérieur) reste ce brillant enseignant-chercheur. Son agrégation en Physiologie en 1998, en est une parfaite illustration.

« Professeur Lamine » comme l’appellent ses intimes, devint titulaire de Physiologie en 2003, après un cursus auréolé d’un Doctorat en Neurosciences (thèse d’Université), à l’École doctorale des Sciences de la vie et de la Santé, Marseille en1997, un Certificat d’Études Spéciales (C.E.S.) de Neurologie, Faculté de Médecine, Université de Dakar, 1992, un Doctorat d’État en Médecine, Faculté de Médecine, Université de Dakar en 1989. Temple de savoir qui a formé cet Ancien Interne des Hôpitaux de Dakar après son baccalauréat en 1980 (série C), au lycée Van Vollenhoven, actuel lycée Lamine gueye, Dakar. Son passage à l’Université Alioune Diop a marqué plus d’un pensionnaire, plus d’un enseignant-chercheur, d’un personnel tellement son bilan est plus que positif.
Grâce à son management et son sens élevé des responsabilités les cérémonies de levée des couleurs, les réunions hebdomadaires, les réalisations physiques, les investissements, le hub des infrastructures, l’acquisition d’équipements pédagogiques, de ressources documentaires, du mur de clôture, des laboratoires, d’un centre médico-social, les syllabi sont autant de succès enregistrés par ce leader sans occulter le pilotage merveilleux du contrat de performances (CDP)du programme de gouvernance et de financement de l’enseignement qui place l’UAD parmi les universités les plus performantes du pays.


Avec cet ancien élève de l’école primaire Mansourang Sourang, et du collège Mouhamadou Moustapha Mbacké de Diourbel, l’université de Bambey a écrit ses plus belles pages de services à la communauté.
Sous l’égide du recteur sortant, la contribution de cet établissement public d’enseignement supérieur au Grand Magal de Touba, aux journées de consultations médicales gratuites du réseau des cadres du Baol, les conférences publiques sur les maladies chroniques, les conférences pédagogiques sur l’amélioration des conditions de vie et d’études, rôle et besoins du cerveau, sont autant d’innovations que le « respectueux » et l’«infatigable travailleur » a su insuffler à Bambey et ses villages polarisants de belles lettres de noblesse.
Président de la commission scientifique de la faculté de médecine de Dakar, de 1998 à 2000.
Lamine Gueye a été membre du Conseil scientifique l’Institut National de l’écologie de l’environnement et de l’institut des sciences humaines et sociales du Centre National de la Recherche Scientifique de France (CNRS) pendant plusieurs années. Il est un chercheur chevronné qui explore la zone sylvopastorale et s’intéresse sur les maladies chroniques non transmissibles. Très associatif, le recteur Lamine Guèye a été secrétaire général de la section Médecine et Pharmacie du syndicat autonome des enseignants du supérieur (SAES) de 2000 à 2003. Vice-Président, chargé de la formation de l’Association Sénégalaise de Médecine du Sport depuis 2008, le professeur Guèye aime le sport et pratique le vélo fixe souvent pour maintenir sa forme. Président d’honneur de « Association Diourbel Santé », regroupant les étudiants en médecine ressortissants de Diourbel, il est par ailleurs, membre du conseil d’administration de l’ONG Française « Santé Sud », du réseau médical et social de solidarité internationale et vice-président de la ligue sénégalaise contre l’Épilepsie ».
Le nouveau secrétaire exécutif de l’ANAQ-Sup est un homme de défi, humble, courtois, acteur de développement, père de famille, enseignant-chercheur avec plus d’une centaine de publications scientifiques dans des revues à comité de lecture. Avec sa nomination, la communauté universitaire de Bambey lui adresse ses vives félicitations et garde d’excellents souvenirs de ce grand « Mouride » au cœur d’or. Pleins succès, à l’ami des étudiants, de sa communauté et bienvenue au Pr Mahy Diaw .
Mamadou Aicha Ndiaye

Laisser un commentaire