L’Etat du Sénégal doit 100 milliards de F CFA aux enseignants. Cette dette a été contractée par l’Etat bien avant l’apparition de la Covid-19 au Sénégal. Ce sont des révélations du Secrétaire général du Cusems/Authentique, Dame Mbodj qui était l’invité de l’émission Iftaar, ce jeudi, sur Itv.
Défendant la cause des enseignants, le syndicaliste a révélé que les actes d’avancement, de validation et d’intégration de ses camarades sont toujours bloqués dans le circuit.
Pour Dame Mbodji, l’effectif des enseignants devrait être revu à la hausse. Parce que, a-t-il estimé, il y a des localités du pays où certaines écoles manquent d’enseignants.
« Il y a des enseignants de la Fastef (Faculté des Sciences et Technologies de l’Education et de la Formation), promotion 2013, qui ont été bien formés. Ils ont leur diplôme mais l’Etat refuse de les recruter alors que nous avons un déficit d’enseignants », a révèle M. Mbodj.

Laisser un commentaire