Samabac

Bac ou BFEM : Ce que les correcteurs attendent de vos copies

Vous avez révisé, vous connaissez vos cours (presque) sur le bout des doigts. Mais savez-vous ce que les correcteurs attendent, eux, de votre copie et quels sont leurs critères de notation ? Car il suffit parfois de peu pour grappiller quelques points ou, à l’inverse, éviter d’en perdre.

𝗠𝗮𝘁𝗵𝗲́𝗺𝗮𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲𝘀 : 𝗿𝗮𝗶𝘀𝗼𝗻𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝘁 𝗲𝘅𝗽𝗹𝗶𝗰𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻
Présentation de la copie, expression écrite : ce n’est pas parce que c’est une copie de maths qu’il faut négliger le français ! Le correcteur qui a une centaine de copies ne prendra pas une loupe pour déchiffrer une écriture et risque d’être agacé par une copie bourrée de fautes.La correction de l’épreuve de maths répond à des critères assez fermes : résultats, démonstration, formules… Mais le correcteur attend surtout de voir que le candidat a compris ce qu’il faisait ou disait. Ainsi des explications sont toujours les bienvenues, surtout si le raisonnement sort un peu des sentiers battus.Dans la même idée, sachez que le correcteur sanctionnera moins un candidat qui, s’étant aperçu à l’issue d’un calcul que ses résultats étaient faux, l’écrit sur sa copie, qu’un autre qui essaie de masquer sa faute. Cela montre au correcteur qu’il a affaire à quelqu’un qui réfléchit.

𝗛𝗶𝘀𝘁𝗼𝗶𝗿𝗲-𝗚𝗲́𝗼𝗴𝗿𝗮𝗽𝗵𝗶𝗲 : 𝗲́𝘃𝗶𝘁𝗲𝗿 𝗹𝗲 𝗵𝗼𝗿𝘀-𝘀𝘂𝗷𝗲𝘁
La copie doit tout d’abord être lisible, bien présentée, avec une grammaire et une orthographe correcte. Ensuite, le correcteur va vérifier que l’élève maîtrise l’exercice et surtout qu’il a une vision et une compréhension juste de la période et du sujet.Dans les consignes de correction, on peut demander aux correcteurs de mettre des points lorsque l’élève a mentionné tel événement, date ou notion. Mais la compréhension globale est la plus fondamentale et le hors-sujet est fatalement sanctionné. D’où l’importance pour l’élève, de bien lire le sujet et comprendre ce qui lui est exactement demandé, afin d’éviter le hors-sujet ou des oublis qui le pénaliseront.

𝗟𝗮𝗻𝗴𝘂𝗲𝘀 𝘃𝗶𝘃𝗮𝗻𝘁𝗲𝘀 (𝗲́𝗽𝗿𝗲𝘂𝘃𝗲 𝗲́𝗰𝗿𝗶𝘁𝗲) : 𝘀𝘁𝗿𝘂𝗰𝘁𝘂𝗿𝗲𝗿 𝘀𝗮 𝗰𝗼𝗽𝗶𝗲
Le correcteur se fie d’abord à l’impression générale : est-ce que la copie est claire et soignée ? Ensuite, sur le fond, il va vérifier que le candidat ne s’est pas borné à faire de la paraphrase, qu’il a soigné la syntaxe et qu’il a fait attention à ne pas écorcher un mot sur deux.
Pour l’essai, ce qui compte est qu’il soit bien structuré avec une introduction, une problématique et un développement en paragraphes et que les idées s’enchaînent bien. Après, le fait de savoir argumenter, nuancer ses idées et s’exprimer avec conviction et/ou humour est forcément un plus qui peut rapporter pas mal de points.

𝗗𝗶𝘀𝘀𝗲𝗿𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗼𝘂 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗱𝗲 𝘁𝗲𝘅𝘁𝗲
La démarche intellectuelle d’une dissertation en Géographie mais aussi dans d’autres matières, consiste à faire une démonstration. Donc simplement réciter son cours en bloc pour montrer que l’on a des connaissances ne sert à rien, voire est contre-productif. On attend du candidat qu’il définisse les termes du sujet, pose une problématique, choisisse une direction et tienne le cap jusqu’au bout, comme le capitaine d’un bateau.Il doit par ailleurs être le plus explicite, clair et précis possible afin de mettre en valeur ce qu’il dit. Ce n’est pas au correcteur de deviner ce que l’élève a voulu dire car avec 100 copies à corriger, sa patience a des limites !

𝗦𝗩𝗧 : 𝘂𝗻𝗲 𝗰𝗼𝗽𝗶𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗰𝗶𝘀𝗲 𝗲𝘁 𝗰𝗹𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗲𝘀𝘁 𝘂𝗻 𝗮𝘁𝗼𝘂𝘁
Sur la forme, une copie concise et claire est un atout. Attention aux phrases trop longues dans lesquelles on se perd. Une bonne réponse est une réponse argumentée et courte. Ce qui ne signifie pas que l’on peut utiliser un style télégraphique et des abréviations…Faites de grands schémas colorés et bien présentés (sans oublier les légendes, titres et commentaires) pour illustrer votre raisonnement.
Soulignez les termes importants dans les réponses (prouvant ainsi que vous avez compris les notions-clés du sujet et ses enjeux). Identifiez vos paragraphes par des titres qui structureront votre réflexion… Toutes ces bonnes pratiques permettent au correcteur (qui reçoit une centaine de copies !) de ne pas perdre de temps, et le disposent donc bien à votre égard.
Sur le fond, si les différentes questions sont introduites (autrement dit, si le problème est reformulé et le plan bien annoncé), si les réponses sont clairement argumentées (en s’appuyant sur les documents fournis et sur vos connaissances), si des bilans ou des conclusions clôturent chaque question, tout en ouvrant le débat… les professeurs sont ravis.


Commenter

Laisser un commentaire