Élèves des classes de Premières et de Terminales, ce document est pour vous

ce document a pour objectif de vous aider à acquérir un savoir, un savoir-faire indispensable pour faire face aux différentes épreuves de Géographie. Il se présente comme un complément nécessaire des cours au moment où les contraintes de temps pour terminer les programmes font que les Professeurs, malgré leur abnégation, ont du mal à traiter d’une manière approfondie toutes les questions de méthodologie

INTRODUCTION

Le commentaire de documents est une épreuve de synthèse portant sur un thème matérialisé par divers documents accompagnés de consignes. Il s’agit de mettre en évidence les principaux éléments des documents, leurs liens de cause à effet et/ou leur interdépendance, en tenant compte de leur contexte et de leur espace géographique. C’est donc une analyse de documents suivie d’une explication qui consiste à attribuer à chaque élément des causes et éventuellement des conséquences. Dans tous les cas, le commentaire de documents géographiques doit faire ressortir l’esprit de synthèse, de réflexion et d’ouverture de l’élève, son sens d’observation, d’identification, de description et d’interprétation.

I/ LE TRAVAIL PRÉLIMINAIRE

De façon générale, le commentaire de documents est souvent réputé être une entreprise difficile, compte tenu de la multitude de documents auxquels l’élève doit faire face et surtout des différentes attitudes et aptitudes que cela exige. En réalité, ce n’est qu’une première et fausse impression que l’élève peut très vite évacuer et dépasser en respectant trois conseils essentiels :
1°) Lire le document
Il s’agit ici d’identifier le document en dégageant le thème général ou particulier du ou des thèmes à étudier. À ce titre, chaque document géographique compte un certain nombre d’indications indispensables pour son identification et son interprétation qui nécessitent une observation attentive :
– Le titre : il exprime le thème et permet de cerner ses contours ;
– Les unités (%, ‰, tonnes, milliers, millions, milliards, …) : elles sont utilisées pour qualifier et mesurer les phénomènes ;
– Les dates : elles permettent de situer les phénomènes dans le temps. Connaître le contexte d’un phénomène aide beaucoup à le comprendre, donc à pouvoir l’expliquer ;
– La légende : c’est le langage du document et doit, par conséquent, être la base de l’étude de la carte. Par ailleurs, dans le cas d’un exercice de remplissage ou d’habillage d’un fond de carte, elle doit être obligatoirement représentée par l’élève pour donner un sens à son travail cartographique ;
– L’échelle : elle montre l’ampleur des phénomènes à étudier ;
– Les sources : très souvent indiquées dans les documents, elles constituent des éléments d’appréciation quant à l’objectivité et la fiabilité des données, en fonction des conditions techniques, économiques et même politiques.
2°) Décrire le document
C’est d’abord le localiser dans le temps et dans l’espace géographique. C’est ensuite dégager et mettre en valeur les différents éléments, en partant du général au particulier. C’est enfin opérer à un classement des éléments par ordre de valeur et noter les similitudes, les différences et/ou les complémentarités.
3°) Expliquer le document
C’est l’interpréter, l’éclaircir en faisant appel à des arguments géographiques solides et en prenant soin d’apporter éventuellement des nuances. Cette troisième étape du devoir doit faire appel aux connaissances de l’élève acquises au cours des leçons ou des recherches personnelles, avec un impératif de s’appuyer toujours sur le document : « le commentaire part toujours du document et revient à lui ». Le commentaire de documents porte toujours sur une série de consignes qui constitue des moyens de découverte des thèmes à étudier. Il s’agit donc de dire le pourquoi, le comment, le quand et le où de l’information que contiennent les documents et d’y exercer un esprit critique si nécessaire.
II/ LES ÉTAPES DU COMMENTAIRE
1°) L’introduction
Elle comprend la présentation des documents et la problématique.
A/ La présentation des documents

C’est la porte d’entrée du devoir et, de ce fait, elle doit être obligatoirement effectuée même si elle n’est pas clairement demandée. Il s’agit de faire part du nombre de documents à étudier, leurs natures (tableaux statistiques, cartes, textes, graphiques, …), les aspects ou thèmes qu’ils abordent et rappeler leurs sources.
NB : Sans présentation, le commentaire pourrait ressembler à un placage de connaissances pouvant donner lieu à un hors sujet.

B/ La problématique

Il s’agit d’exposer le thème particulier que véhiculent les documents. Cela revient donc à chercher le problème que posent les documents dans le thème général qu’ils portent.

2°) Le commentaire ou interprétation

Il s’agit de faire parler les documents pour livrer les informations qu’ils contiennent, qu’elles soient explicites ou implicites. C’est l’occasion pour l’élève d’exploiter de fond en comble les documents en se fondant sur les questions ou consignes. Le commentaire associe la description et l’explication.
A/ La description
Il faut procéder à la lecture des documents pour déterminer leurs différentes tendances.
dans le cas des courbes d’évolution, identifier les grands mouvements (augmentation, stagnation, diminution), préciser les points particuliers en partant toujours de la gauche vers la droite et enfin préciser les limites chronologiques ;
dans le cas de la pyramide des âges, identifier l’allure générale qui peut traduire une tendance soit au vieillissement, soit au rajeunissement. Voir si le profil présente des échancrures. Si c’est le cas, chaque accident doit-être localisé dans le temps et expliqué ;
dans le cas des séries statistiques, ordonner les variables suivant leur valeur ou l’ordre chronologique. Étudier aussi les rapports entre les valeurs en lignes et/ou en colonnes ;
dans le cas des diagrammes, étudier la répartition, la localisation, la distribution ou la variation des différents paramètres.
Dans tous les cas, les différences, les similitudes et les relations entre les documents sont à noter.
B/ L’explication
L’élève doit rechercher les causes des phénomènes observés ou constatés en évoquant, selon le cas, des raisons démographiques, historiques, économiques, sociales, culturelles, géographiques, naturelles, conjoncturelles ou structurelles. À ce niveau, il est impératif d’apporter des illustrations (chiffres, exemples, …) pour étayer l’argumentation. Il faut aussi dans l’explication chercher les conséquences immédiates ou à long terme, générales ou particulières.

3°) La conclusion :

C’est le lieu de dresser le bilan en rappelant les principaux thèmes ou consignes abordés et surtout l’opinion personnelle qu’on en a. Il faut montrer l’intérêt du ou des documents, c’est-à-dire leurs enjeux et les différents enseignements que l’on en tire. La conclusion doit apporter une réponse à la problématique. Cependant, elle doit ajouter une critique sur les documents en disant s’ils ont permis ou non d’éclaircir le problème ou le phénomène qu’ils étudient. Enfin, la conclusion peut aussi ouvrir des perspectives.

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.